Recettes de base

L’incontournable caramel au beurre salé !


Allez aujourd’hui on s’attaque à une recette de base en pâtisserie : le caramel au beurre salé. Le caramel on s’en fait parfois tout un monde mais en ayant 2-3 p’tites astuces sous le coude, c’est vraiment simple et quasi inratable !

Chez nous le caramel au beurre salé c’est vraiment un incontournable. Et oui, sans rentrer dans un débat ou vouloir voler la paternité aux bretons, il faut avouer que dans la région c’est un classique malgré tout ! On a une ville dont c’est un peu la spécialité quand même ! Je parle d’Isigny-sur-mer ; la même qui fait du beurre, tout à fait. En même temps pour faire du caramel au beurre salé bah il faut … du beurre, donc ça se tient tout ça !

Le caramel au beurre salé se déguste tout simplement sur une crêpe-gaufre-brioche-tranche de pain. Voire juste à la petite cuillère … juste parce que c’est bon et c’est réconfortant aussi… un peu comme un doudou ou un gros câlin. Ça fait du bien comme un bisous d’enfant tout collant. On sait ce qui nous attend ; ca colle, c’est poisseux, trop sucré, ça laisse des traces mais on y va quand-même parce que ça fait du bien.

On s’en sert aussi pour des desserts plus élaborés, plus chic, plus festif comme des tartes ou des entremets. Bref c’est vraiment une recette à connaître, à faire et à refaire !

Je vous donne toutes mes astuces pour bien le réussir. En matériel, rien de farfelu ! Une casserole, une cuillère en bois et c’est parti !

Un dernier conseil avant de se lancer : préparer tout à l’avance et ne faites rien d’autre en même temps ! Du moins rien de trop prenant. Le caramel ça se surveille, comme le lait sur le feu ou un enfant sur le rebord du canapé. Trop cuit, il sera amer et immangeable !



Ingrédients

  • 200 g de sucre
  • 70 g de beurre salé
  • 150 ml de crème liquide entière
  • 1 belle pincée de fleur de sel (facultatif)

Placez la moitié du sucre dans une grande casserole. Mettez quelques gouttes d’eau ou de jus de citron avec. Cela aidera a faire fondre le sucre et vous facilitera la tâcha par la suite. En parallèle faites chauffer votre crème liquide.

Mettez la casserole à chauffer sur feu doux. Vous allez voir le sucre commencer à fondre aux endroits où il y a les petites gouttes d’eau. Ça va se mettre à bouillonner gentiment. A ce moment là, vous pouvez commencer à mélanger très délicatement avec une cuillère en bois (ou une maryse, mais faites attention qu’elle supporte bien les très hautes températures). Faites des petits cercles que vous élargissez petit à petit pour incorporer le reste du sucre*.

Quand tout est est fondu rajoutez le reste du sucre. Si votre casserole n’est pas très grande vous pouvez y aller en plusieurs fois. Laissez colorer jusqu’à avoir une belle couleur. Le caramel doit être transparent et lisse.

Hors du feu, rajoutez petit à petit le beurre salé. Mélangez bien pour bien tout incorporer. Si vous avez du mal, remettez la casserole quelques instants sur feu doux tout en mélangeant bien.

Une fois tout le beurre bien incorporé, versez la crème bien chaude en plusieurs fois tout en mélangeant bien. Allez-y doucement, d’une part pour ne pas faire de grumeaux, d’autres part pour ne pas vous brûler avec les projections ! Vous pouvez ajoutez une belle pincée de fleur de sel. Et voilà ! C’est déjà fini.

Vous pouvez filtrer le caramel si jamais, pour éliminer les petits morceaux de caramel qui se serait former. Et il ne reste qu’à le mettre en pot.

Au départ il sera liquide, puis il va figer. Avec ces proportions vous aurez un caramel avec la consistance d’une pâte à tartiner. Si vous le voulez plus liquide il vous faudra augmenter la quantité de crème. Faites à votre goût et selon vos envies 😉



Les trucs en plus

  • Pour cette astuce, il faut dire merci à Christelle du blog Il était une fois la pâtisserie ! Si vous êtes à l’aise, vous pouvez facilement vous passer de cette astuce 😉
  • Je sais que la plupart des recettes préconise d’incorporer d’abord la crème puis de finir par le beurre. Mais moi j’ai appris en faisant l’inverse. Et pour avoir tester les 2 manières de faire, je trouve qu’il est plus facile de faire comme je vous le donne, c’est-à-dire en commençant par le beurre. Vous aurez moins de risque de vous retrouvez avec des morceaux à la fin et les projections seront aussi moins importantes.
  • Il est important que votre beurre soit aussi à température ambiante pour les mêmes raisons. Pensez à bien le sortir à l’avance.


Quelques recettes pour utiliser ce délicieux caramel ? (Cliquez sur la photo pour accéder directement à la recette).

Le far breton à la poêle.

5 commentaires sur “L’incontournable caramel au beurre salé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.