Tartes et tartelettes

Tartelettes façon snikers


Après vous avoir partagé ma recette de pâte sucrée et de caramel au beurre salé, il fallait bien que je vous donne une petite recette pour utiliser tout ça ! C’est donc ce que je fais aujourd’hui avec mes tartelettes snikers. J’aurai pu appeler la recette du jour : Tartelettes façon snikers, ma p’tite tuerie du week-end ! Mais j’avais peur que cela soit légèrement redondant après mes cookies tout chocolat, ma p’tite tuerie de la semaine. Et avant d’aller plus loin… Oui redondant est un vrai mot ! Certes légèrement inusité et un tantinet vieillot mais un vrai mot quand-même. Et puis la mode est au vintage, non ?

Fermons la parenthèse ! Cela étant dit, il n’en est pas moins vrai que ces tartelettes snikers sont vraiment un délice, ou comme a dit mon mari : « c’est une tuerie ton truc ! ». Voui… Nous avons un vocabulaire plutôt complémentaire.

Je ne vais pas vous raconter de salades, hein… Ces tartelettes n’en sont absolument pas … de la salade. Nous sommes plutôt sur du lourd, du gourmand, du croquant, du fondant. Tout ce que vous voulez mais absolument pas de light ici ! Et ne me dites pas qu’une salade peut être gourmande. Non. C’est faux. Enfin pas gourmand comme ça ! Ou alors on y rajoute de la charcuterie, du fromage… de préférence fondu sur une belle tartine… Mais là, ce n’est plus une salade !

Pour en revenir à ces merveilleuses petites tartelettes, elles sont composées d’une pâte sucrée à la cacahuète, d’une guimauve parfumée à la cacahuète, de caramel beurre salé et de cacahuètes hachées et d’une superbement onctueuse et délicate ganache montée au chocolat au lait. Oui j’en fait beaucoup mais cette ganache est absolument parfaite ! Pour la pâte sucrée, j’ai simplement remplacé la poudre d’amandes par des cacahuètes mixées. N’ayant jamais fait de guimauve, j’ai cherché un peu et je me suis décidée pour la recette du blog Il était une fois la pâtisserie et j’ai ajouté un peu de beurre de cacahuètes. En ce qui concerne les cacahuètes justement, j’ai simplement utilisé des cacahuètes grillées et salées que l’on mange à l’apéritif. Et la présence du sel n’était absolument pas gênante. Donc après faites comme vous le sentez.

Allez on sort ces ingrédients, c’est parti !




Ingrédients (avec ces proportions j’ai réalisé 4 tartelettes de 11cm et 2 de 8cm)

pour la pâte sucrée cacahuètes.

  • 120g de beurre pommade
  • 80g de sucre glace
  • 35g de cacahuètes réduites en poudre
  • 1 pincée de fleur de sel, ou, à défaut, de sel fin
  • 1 œuf entier (à température ambiante surtout)
  • 190g de farine T65 (ou T55 ou un mélange des 2. pour plus d’infos, c’est ICI).

Pour la ganache montée chocolat au lait.

  • 240g de crème liquide entière (min 30% de MG)
  • 90g de chocolat au lait (vous pouvez utilisé du chocolat au lait au caramel !)
  • 45g de chocolat noir
  • 100g de crème liquide entière (min 30% de MG)

Pour la guimauve au beurre de cacahuète (d’après la recette de Christelle, du blog Il était une fois la pâtisserie)

  • 4g de gélatine (soit 2 feuilles).
  • 80g de sucre
  • 10g de sirop de glucose
  • 20g d’eau.
  • 1 blanc d’œuf.
  • 1 cs de beurre de cacahuète.

Pour le montage.



Matériel

  • Un batteur ou un robot avec le fouet.
  • une poche à douille.
  • une douille petit four.


Vous aurez besoin de caramel beurre salé pour cette recette. Vous pouvez le réaliser bien en avance et le conserver dans un pot hermétique à température ambiante. Vous trouverez la recette ICI. Avec ces proportions, vous en aurez plus que nécessaire mais le caramel se conserve très bien. Sinon vous pouvez diviser les quantités par 2.



On commence par la ganache montée. Elle est à préparer la veille pour lui laisser le temps de prendre au froid avant d’être montée.

Faites fondre ensemble les 2 chocolats. Dans une casserole, faites chauffer les 100g de crème.

Dès que la crème arrive à ébullition, versez la crème en 3x minimum dans le chocolat. Versez un 1er tiers dans le chocolat fondu, mélangez énergiquement avec une maryse en partant du centre vers les bords, jusqu’à l’apparition d’un « noyau » lisse et brillant. Continuez ainsi jusqu’à épuisement de la crème.

Versez les 240g de crème froide et mélangez. Si vous avez des morceaux de chocolat et que votre ganache n’est pas lisse, vous pouvez passer un coup de mixeur plongeant.

Filmez la ganache au contact et mettez-la au réfrigérateur pour la nuit.



La pâte sucrée est à réaliser la veille de préférence. Je vous fais la version courte ici mais vous retrouverez tous les détails de la recette dans l’article détaillé de la pâte sucrée et toutes mes astuces pour la réussir juste LA.


Commencez par réduire les cacahuètes en poudre grossière.

Mélangez ensemble le beurre pommade, le sucre glace, la pincée de sel et les cacahuètes en poudre jusqu’à obtenir un mélange crémeux.

Ajoutez l’œuf et mélangez pour avoir un ensemble homogène.

Tamisez la farine directement sur le plan de travail. Creusez un puits au centre et versez-y la première préparation.

Avec une corne, « tapotez » l’ensemble pour incorporez la farine. Fraisez une ou deux fois. Filmez et réservez au frais pour 2h min.

Après le temps de repos, reprenez votre pâte étalez-la et foncez vos cercles ou moules à tartelettes. Laissez croûter toute une nuit au réfrigérateur.

Le lendemain, préchauffez votre four à 220°. Enfournez vos tartelettes et baissez le feu à 160°. Cuire 25 à 30 min. Les tartelettes doivent être bien dorées.




Une fois la pâte cuite, on passe à la réalisation de la guimauve.

Réhydrater la gélatine dans un grand bol d’eau froide. Ramollissez votre beurre de cacahuètes en le passant quelques secondes au micro-ondes.

Dans une petite casserole, placez l’eau, le sucre et le glucose. Faites chauffez jusqu’à une température de 121°.

Un peu avant que la température soit atteinte, faites mousser le blanc d’œuf avec le batteur.

Une fois le sirop à 121°, versez-le en filet sur le blanc d’œuf tout en battant à vitesse très lente pour éviter les projections (pas vraiment de photos en action… tenir le batteur, la casserole et le téléphone … j’ai pas encore trouver le truc 😂). Ajoutez la gélatine essorée. Et continuez de battre le mélange.

Fouettez le mélange jusqu’à ce que la préparation refroidisse. Elle doit être bien brillante et se tenir en bec d’oiseau.

Ajoutez la cuillère de beurre de cacahuète ramollie. Fouettez juste de quoi l’incorporer.

Mettez votre guimauve dans une poche à douille et garnissez vos fonds de tarte*. Laissez sécher la guimauve 1h à température ambiante.



On passe au montage, une fois la guimauve sèche.

Hachez grossièrement vos cacahuètes et mélangez-les au caramel beurre salé avant de garnir les tartelettes.

Reprenez votre ganache du réfrigérateur et montez-la au robot à vitesse lente à moyenne. Elle est prête lorsqu’elle a bien éclairci et qu’elle se tient !

Mettez la ganache en poche et décorez vos tartelettes selon vos envies ! Je voulais faire un tourbillon de ganache mais ce fut une plantade royale ! Donc j’ai poché avec une douille petit four et c’était parfait ! A vous de faire selon vos envies et votre matériel. Décorez avec des cacahuètes entières ou en brisure.


Alors ? Tuerie or not Tuerie ? 😜

Trucs et astuces en plus

  • N’attendez pas pour garnir vos tartelettes, la guimauve refroidie et fige assez vite. Vous pouvez garnir vos fonds de tarte à l’aide dune cuillère, mais la poche à douille facilite grandement le travail ici…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.